Divertissement

Le parti FARC et le gouvernement national colombien ont signé des engagements pour la paix

Le parti politique des Forces révolutionnaires alternatives communes (FARC) a annoncé le 4 novembre, via son compte Twitter, avoir signé un accord en quatre points avec le gouvernement national colombien pour mettre en œuvre les accords de paix signés entre l’ancien gouvernement et l’ancien gouvernement. En 2016, le groupe de guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) à La Havane, Cuba.

“Nous avons pris quatre engagements avec le gouvernement colombien pour le pèlerinage vers la vie et la paix: rencontre avec le président Ivan Dukey, terre pour le processus de renaissance, garanties de sécurité et mise en œuvre complète des accords de paix”, ont déclaré les FARC dans un tweet.

Les accords conclus hier entre les deux forces politiques sont le résultat d’un pèlerinage vers la vie et la paix. Des centaines d’anciens combattants des FARC se sont embarqués dans un pèlerinage, exigeant que le gouvernement national respecte les accords de paix le 21 octobre du département du Meta au département de Mesa jusqu’à la capitale Bogota. Ce week-end, plus de 2 000 anciens combattants de la guérilla, ainsi que de nombreux défenseurs des droits humains et travailleurs sociaux qui les ont rejoints lors de leurs voyages depuis toutes les régions du pays, sont arrivés à Bogota. Le dimanche 1er novembre, ils ont organisé une manifestation pacifique sur la Plaza Bolívar, appelant au meurtre d’anciens combattants et à l’honneur de leur droit à la vie. Par la suite, il est resté dans la capitale et a demandé à rencontrer le président.

Hier, le 4 novembre, une équipe de responsables gouvernementaux a rencontré des représentants du parti FARC, qui ont émergé après le désarmement et la démonétisation du groupe partisan, ont entendu leurs revendications et signé les engagements de paix susmentionnés.

«Nous remercions les 2 000 personnes qui ont fait le pèlerinage et ceux qui ont manifesté dans les territoires, ceux qui étaient avec nous dans les rues et les villes. Le changement social est le meilleur moyen de parvenir au changement et les meilleurs garants sont les Colombiens », ont écrit les FARC dans un autre tweet, remerciant tous les citoyens pour leur soutien à la paix.

Le conseiller du président pour la stabilisation et la consolidation, Emilio Jose Archilla, et le sénateur des FARC, le pasteur Alap, ont annoncé que le président Duke rencontrera les représentants des pèlerins ce vendredi 6 novembre.

Depuis la signature des accords de paix, 237 anciens combattants des FARC en phase de renaissance ont été tués. Selon l’Institut d’études sur le développement et la paix (INDEPAZ), jusqu’à présent en 2020, 52 ex-combattants et signataires de la paix ont été tués.

Bouton retour en haut de la page